Les risques liés à l'investissement

Investir dans une start up ou une entreprise via le crowdfunding comporte des risques

L'investissement en crowdfunding est à risque.

Il faut avant tout investissement bien mesurer les facteurs de ce risque, ses concéquences et se donner les moyens de les modérer. 

 

Mise en garde sur les risques inhérents à l’investissement en capital

Ginkgofi vous met en garde  sur les risques encourus concernant la prise de participation dans une entreprise.

Ces risques concernent toute participation dans toute entreprise.

Avant tout investissement vous devez être assurés d’avoir intégralement compris l’ensemble des aspects, qu’ils soient juridiques, financiers, commerciaux…

Nous vous recommandons d’appréhender correctement ce type d’investissement afin que celui-ci soit bien en phase avec vos objectifs mais aussi avec vos possibilités d’investissement.

Soyez également enclin à diversifier vos placements afin de répartir vos différents risques.

N’investissez pas si vous ne comprenez pas le projet de l'entreprise.


Les facteurs de risques sont de plusieurs ordres :

  1. Risque de perte partielle ou totale du capital investi

    Votre capital investi peut s’avérer un placement judicieux voire fructueux mais il se peut aussi que vous le perdiez partiellement ou totalement.

    En effet l’investissement est effectué dans une entreprise. Vous faites l’acquisition de titres de société. Si celle-ci rencontrait des difficultés, la valeur de l’entreprise et donc de vos actions s’en trouverait affectée. De plus si ces difficultés aboutissent à ce que l’entreprise dépose le bilan votre perte risque d’être totale.


  2. Risque de faible liquidité des titres

    Il existe quatre principales typologies de solutions afin de rendre liquide vos titres (possibilité de vente) La sortie d’un tel investissement ne peut s’entrevoir qu’entre 5 à 8 ans après l’investissement.

    • L’introduction en bourse qui permet d’assurer une liquidité des titres de l’entreprise pour tout ou partie des actionnaires
    • La cession de la totalité du capital de l’entreprise qui permet à l’entrepreneur et à son partenaire financier de maximiser la valorisation de leurs participations respectives
    • La cession de la participation à un autre partenaire financier qui permet à l’entrepreneur de ne pas modifier sa participation dans le capital de sa société
    • Le rachat par l’actionnaire entrepreneur de la participation qui lui permet de renforcer sa participation dans le capital de sa société. Ce rachat peut être effectué seul ou avec un nouvel investisseur en ayant recours ou non à l’endettement

  3. Risque de dilution

    Tout investissement que vous réalisez via la plateforme est susceptible de faire l’objet d’une dilution. Cela signifie que, si l’entreprise lève à nouveau des capitaux, elle émettra des actions nouvelles pour de nouveaux investisseurs. Par conséquent, le pourcentage de parts que vous posséderez alors sur la société émettrice diminuera.